Les producteurs et artisans du pays de Blesle - Massiac

APABM

dernière minute: l'association déménage le marché de blesle à SAINT-BEAUZIRE (43 100) 

 Suite à l’arrêté municipal honteux de Blesle et la situation de blocage, nous délocalisons le marché à Saint-Beauzire où l'on nous accueille agréablement

MARCHE DE BLESLE en DANGER

Bientôt 10 ans, que l'APABM organise les marchés de Blesle ....

Une dizaine de marchés par été, des dizaines d'animations par été, un marché de Noël tous les hivers depuis 2013 loué pour sa qualité.

Et surtout des heures et des heures de réunions, des conseils administrations, des heures à répondre et écrire des mess@ges, des heures de téléphone à communiquer avec les exposants, des heures à faire des plans de marchés, à faire le placier, à faire de l'affichage, à communiquer avec la presse, à préparer des panneaux, à accrocher des banderoles, à poser des barrières pour empêcher le stationnement, à disposer et ranger des tables et des chaises tout l'été, à s’occuper de la vaisselle et des poubelles tous les vendredis, des heures à monter/démonter l'écran géant du ciné plein air , des heures à faire la comptabilité de l'association, des heures à programmer des musiciens, à organiser des animations, ateliers, des heures à écrire des chartes à respecter sur nos marchés, etc  .....

Mais qui fait ça ?  La municipalité de Blesle ? Non, ce sont les producteurs et artisans de l'Apabm, soit une petite dizaine de personnes, (et même moins selon les années) qui prennent sur leurs temps précieux d'activité de production (aidé parfois par des bénévoles ou associations amies) pour à la fin offrir ce magnifique marché à la commune de Blesle.

CE SONT DES MILLIERS D'HEURES DE BENEVOLAT

Bientôt 10 ans, que la municipalité de Blesle ne fait que le strict minimum ....

A part une subvention annuelle, (qui est la même que celle attribuée aux autres associations), à part nous fournir des chaises et des tables à stocker dans un minuscule local impraticable, peu de choses à trouver du côté de la mairie.

Bientôt 10 ans pourtant, que l'on demande tous les ans, à avoir des poubelles sur le marché, à avoir une électricité efficiente pour le marché (merci au passage aux habitants de Blesle qui nous ont fourni l’électricité pour palier à ce problème), à avoir un distributeur de billets sur la commune, à avoir une électricité qui ne saute pas dans le gymnase pendant les 2 jours du marché de Noël, à prévoir de pouvoir couper l'éclairage public pour notre séance de ciné plein air .....

Mais plus que ça, cela fait 10 ans que l'on attend de la reconnaissance pour notre travail bénévole, et pour ce marché animé, de qualité que l'on nous envie et qui fait aussi la réputation de Blesle.

Au lieu de ça, on est encore assimilé à des commerçants, et on nous demande de payer pour louer les salles de la commune pour se réunir ou bien organiser notre assemblée générale annuelle (où cela fait des années que le maire invité ne vient plus ...)

Juste un peu de reconnaissance et une légitimité, peu importe que la gloire et les lauriers de nos actions reviennent à la mairie, et que cela lui serve à obtenir son label "plus beau village de France", (label qui n'est pas attribué aux villages inanimés) l'APABM ne tient pas spécialement à sa médiatisation, elle sait bien qu'une partie du grand public ne voit pas le travail associatif derrière, ou pense encore que les marchés de pays sont gérés par les apéros musiques de Blesle ou bien la mairie.

Bientôt 10 mois, que l'APABM demande une concertation avec la municipalité , et l'établissement d'une convention entre les deux parties.

En 2020, la crise sanitaire est venu tout compliquer....

Les producteurs et encore plus les artisans de l'APABM subissent de plein fouet l'impossibilité de vendre pendant le printemps. Il nous parait d'une nécessité absolue d'organiser nos marchés d'été, nous décidons même que la participation financière des exposants serait libre à chacun et donc possiblement gratuite pour les plus impactées.

Nous nous plions alors aux règles sanitaires en vigueur et aux volontés du maire.

Nous achetons du gel hydroalcoolique, des panneaux pour la signalétique spécial covid. Est-ce normal d'ailleurs, que ces frais nous incombent quand il s'agit de directives venant des collectivités ?

Nous revoyons nos plans de marché, interdisons la buvette jusqu'au 14 juillet, supprimons notre vaisselle auto-géré, nous ne bénéficieront ni des tables et chaises habituelles pendant tout l'été, nous annulons notre ciné plein air, nous supprimons les ateliers de nos artisans d'art , nous autorisons que la musique en déambulation jusqu’à la mi juillet, nous organisons notre marché de Noël 2020 en extérieur ...

Bref nous nous adaptons, nous nous soumettons,  tout cela accompagné de discussions internes , de débats, de frustrations, dont notre vie associative se serait bien passé...

Nous avons fait ce que l'on nous a demandé, mais il nous ait quand même reproché que le port du masque n'était pas assez respecté sur nos marchés. Nous expliquons que toutes les consignes au public comme aux exposants étaient passées mais qu'il n'était pas du ressort de l'APABM de faire appliquer ces mesures ni aux exposants ni aux visiteurs.

Jusqu'à présent, l'APABM n'avait jamais subi d'entrave à son activité, au pire une indifférence ou une sorte de tolérance molle, en 2020 sous prétexte de covid, alors qu'on pouvait s'attendre à un soutien spontané à des producteurs et artisans en détresse, à une population en manque de vie sociale et culturelle, c'est l'inverse qui se produit !

Nous nous attarderons pas non plus sur le fait qu'il suffisait d'aller dans les villages voisins pour constater que les règles du jeu (covid) n'étaient pas les mêmes ....

A la fin de l'été, et lors de notre assemblée générale d'automne, nous actons que pour retrouver une relation normale et saine avec la mairie, il faut absolument écrire ensemble une convention bipartite, (re)définir les interlocuteurs et déterminer les droits et devoirs des deux parties. Malgré quelques rendez-vous, malgré nos mess@ges, malgré nos propositions (encore du travail bénévole de notre côté), du côté du maire, rien ne bouge, nous n'obtenons que des fins de non recevoir,  des "on verra plus tard" .....

Il faut croire que c'était tout vu ...

28 juin 2021 le coup de force

Sans prévenir, sans aucune concertation, la municipalité sort un arrêté municipal, ou notre marché associatif devient un simple marché municipal, où la mairie  à qui elle veut des autorisations de déballer pour autant faire le travail d'inscription, placement, affichage, animations ... et surtout où il n'est fait aucune mention de notre association ....

L' APABM choquée

 ne sais plus quoi faire !

Alors que nous avons géré les inscriptions pour l'été, imprimé notre communication, installé nos panneaux, commencé l'affichage, bouclé notre programmation,et même organisé les deux premiers marchés de la fin juin, cet arrêté nous tombe dessus sans coup férir ...

L'acte en lui-même est d'un mépris total , son timing le rend même vicieux.

Incompréhension, dégout, abandon, lassitude, colère, frustration, voilà les divers sentiments qui nous animent aujourd'hui.

Quant à notre réaction , on ne peut pas vous dire maintenant ce qu'elle sera, comme elle viendra d'un consensus, d'une concertation, bref d'un fonctionnement démocratique comme nous sommes sûrs qu'il existe de notre côté, elle va encore nécessiter du temps, du temps que nous n'avons pas et que nous aimerions consacrer à nos fermes et ateliers, notre projet associatif et des choses constructives.



Aujourd'hui nous pouvons juste nous adresser à monsieur Gibelin, le maire de Blesle, pour le féliciter : vous êtes un grand homme, votre sens de la concertation est remarquable, et votre respect pour le travail collectif d'autrui est immense ....

 

Nos producteurs et artisans d'art

Découvrez celles et ceux qui font vivre nos marchés


Nos Partenaires & Amis

Les structures qui soutiennent et collaborent sur nos actions

marché de blesle
marché de blesle


Ciné-cavale,  Les  Tisseurs de Mots, la mairie de Blesle ...

Au plus près, de l'eau aux moulins ...